Maelthra Magthere

L'école des Dragonniers.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sang de Statue _ Deuxièmes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vivi Ornitura
P'tit Mage Noir ||
Prof de potions et de magie curative
avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Race : Mage noir
Elément : Brume
Vot\'avis sur le membre? : mon ptit gnome[Roxy]
Mon p'tit lutin de prof : bout d'chou.. à la crême ? [Sai ;D]
Date d'inscription : 24/11/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Saphìr, dite Elyon
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon, puissant, et confiant

MessageSujet: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Mar 3 Juin - 19:43

Lundi 14 Mars 11h00


La guerre dans laquelle Maelthra Magthere s'était enrôlée n'était plus un secret pour personne, et le bien jeune professeur de potions devait en prendre compte pour ses cours. Il allait aujourd'hui placer sa confiance en ses élèves de seconde année, leur faisant réaliser un filtre plus dangereux que les précédents. Restait à espérer qu'il n'avait pas tort. La potion qu'ils allaient réaliser pouvait paraître moins nocive que celle de leurs cadets qui réalisaient un flitre explosif. En apparence seulement, car ce que les élèves de seconde année allaient tenter fonctionnait sur les êtres dont la température sanguine dépassait le 0° Celsius. Soit une grande partie des êtres vivants... et leurs camarades au château. La potion consistait à paralyser temporairement mais pour une assez longue durée un être vivant. Bien sûr, elle n'avait pas d'effets nocifs sur le cobaye, mais elle l'empêchait de tout mouvement. Pire, si l'on se permettait une heure dans la dose des ingrédients alors la mixutre pouvait empêcher de respirer et provoquer la pire mort qui soit. Quoi de plus angoissant que de périr prisonnier de son propre corps, incapable de chercher l'air nécessaire à sa survie? Mais alors que la guerre se préparait, pouvait-il vraiment se permettre de ne pas leur apprendre à réaliser une potion aussi efficace que celle-ci? Tout était question de déonthologie et le mage noir peinait à trouver le juste milieu.

Onze heures retentirent au loin. Sa décision était prise. En voyant entrer les élèves, il éprouva un pincement au coeur. Si jeunes et déjà enrôlés dans une guerre qui leur serait sans doute fatale. S'il avait eu des sensations humains, Vivi Ornitura aurait frissonné. Cette fois-ci, il eut plus de mal à se lever et ouvrir le tableau noir derrière-lui. Il ouvrit grands les portes noires, révélant la "recette" du dangereux filtre. Il n'y avait d'autre choix que leur accorder sa confiance.

-Bonjour à tous. Vous vous doutez certainement que les récents évènements nous forçent à nous avancer dans le programme. Le filtre que nous allons réaliser aujourd'hui peut se révéler des plus dangereux et je me permets de vous reccomander la plus grande prudence. Si jamais il entre en contact avec votre peau, prévenez-moi sur le champ.
Derrière moi se trouve la recette du liquide pétrificateur, aussi appellé Sang de Statues. Pour le réaliser, je vous reccomande de vous mettre par deux, et si possible avec quelqu'un dont vous êtres proche. Il vous faudra réaliser une expérience à la fin du cours, sous ma surveillance naturellement, qui reccomande un peu de confiance réciproque. Ce n'est pas le moment de chercher à lier de nouvelles amitiés.
Je vais vous laisser relativement libre de prendre ou non votre temps durant la réalisation, tout dépend de votre niveau et du moment que vous êtres prudents je ne vais pas vous freiner. Pour ceux qui n'auraient pas encore tout à fait confiance et puisque la mixture est assez dangereuse à réaliser, je vais vous guider étape par étape. Que ceux qui ont les cheveux longs se les attachent, évitez tout contact avec les composants. Séparément, ils ne sont pas tous nocifs mais une petite quantité mélangée peut provoquer de gros dégâts. Petite précision, nous réalisons une potion prétrificatrice ne marchant que sur les êtres à sang chaud, autrement dit inopérante sur toute sorte de végétaux.
Comme d'habitude, dites "Adeito" pour faire apparaître les composants et ustensiles sur vos pupitres. Commençons par l'argile des montagnes, composant à votre gauche. Vous en trouverez à l'état naturel dans toute forêt proche d'une montagne, elle n'est en rien nocive. Versez-en deux cuillérées dans le chaudron face à vous. Puis, prenez cinq feuilles de népel. Dans un flacon à votre droite se trouve de l'huile de berubs, comme pour le népel vous en trouverez un peu partout. Versez un demi-litre de ce liquide jaunâtre, n'oubliez pas que vous trouverez les habituelles fioles doseuses juste à côté. Enfin, ajoutez de la diphane, ce champignon étrange à votre gauche que vous aurez au préalablement pillé, il n'est pas nocif aussi si on l'isole des autres composants. Comme vous avez pu le constater tout à l'heure, votre chaudron se trouve sur une plaque magique qu'il vous est possible d'allumner. Pour ceux dont l'élément ou un ascendant n'est pas le feu, il y a des alumnettes. Laissez bouillir à feu vif durant cinq minutes et trente-deux secondes. La mixture va prendre une couleur brune peu engageante tirant sur le gris. Ajoutez maintrenant la corne de Foëps des montagnes et écartez-vous. Le petit nuage de vapeur est parfaitement normal mais extrêmement malodorant. Eteignez les flammes au moyen de la formule "Non Incendescet" [Prononcer toutes les lettres] et attendez que la mixture revienne à température ambiante. Transvasez-le prudemment le liquide gris obtenu dans deux fioles, la petite et l'autre de plus grande contenance à côté.
Si vous avez fini, appellez-moi. Vous allez utiliser le liquide de la petite fiole sur votre partenaire, et puisque nous préparerons le remède la semaine prochaine, il faut que je sois présent pour que vos camarades puissent à nouveau bouger. Des questions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte-a-supprimer
Éleveuse d'âmes


Féminin Nombre de messages : 1197
Age : 25
Race : ...
Elément : ...
Date d'inscription : 07/10/2007

|°_Dragon_°|
Nom:
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragonneau sachant voler et cracher du feu

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Sam 7 Juin - 17:27

Himsaico était retournée à sa chambre après le cours de Magie Noire. Elle s'était levée à 7h ce matin, comme la plupart des jours en fait, mais vu que le week-end venait de se finir, elle était fatiguée. Bref, elle était partie se reposer un peu, elle était restée allongée sur son lit pendant environ 40 minutes, puis elle avait un peu joué avec Kaleo. Il grandissait vite, le bougre ! Même un peu trop ! Bientôt, elle ne pourrait plus l'emmener dans la chambre, il gênerait les filles d'Alystryn... Bon, il fallait voir le bon côté des choses, elle pourrait monter sur son dos et s'envoler ! C'est sûr que ça serait mieux que de monter le dragon de quelqu'un d'autre. Pas qu'elle n'apprécie pas Niar, non, loin de là. Et puis, elle avait toujours Whisper. Enfin elle regarda l'heure et s'aperçut qu'elle devait partir au cours de potions. Chouette, son cours préféré... (Ironie !) Au moins, le prof était marrant. Tout petit ! Et elle aurait bien aimé voir son visage un jour ! C'était une chose qui piquait la curiosité des gens, même s'ils n'étaient pas curieux.
Himsaico prit son sac, et, avec lenteur, descendit les marches en direction de la salle U, au sous-sol. Elle arriva un peu avant l'heure, aussi elle attendit dans le couloir en compagnie de quelques autres élèves. Aujourd'hui, elle portait des habits plus ordinaires que d'habitude. Un pantalon noir, certes, mais un haut bleu-gris à manches courtes, cousu par-dessus un haut à manche longues blanc. Et puis des bottines en daim noires et grises. Elle s'assit contre le mur, et à onze heures elle entra dans la classe. Là, elle alla s'asseoir plutôt à l'avant, car il fallait qu'elle s'améliore à cette matière. Alice entra à son tour dans la pièce, et Himsaico lui fit signe de venir s'asseoir à côté d'elle avec un grand sourire. Elle ne pensait déjà plus aux évènements de la veille. Automatiquement, elle se mit à bavarder.
Elle pouffa une fois de plus en voyant le petit prof s'agiter à son bureau. Lorsqu'il dit qu'il fallait se mettre à deux, elle demanda bien évidemment à sa voisine de table si elle voulait se mettre avec elle. Elle essaya tant bien que mal de se concentrer sur le discour potionitique (XD), nouveau mot qu'elle inventa, du professeur. Bien entendu, elle n'avait aucune question.

- Adeito.

Les ingrédients apparrurent devant Himsaico et Alice. Puis, tout en se grattant la tête, elle lança un regard perdu à la Niar. Elle devait faire quoi, déjà ?

- Euh... Alice... ^^" C'est quoi, la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liebërt
~ Chou à la crème ~ >.O
avatar

Féminin Nombre de messages : 1023
Age : 24
Race : Phoenix
Elément : Lumière, ascendant feu
Vot\'avis sur le membre? : Lilice est une folle [Zak]
Lilice est une amie géniale(une folle en même temps)jtd jtd jtd[Roxanne]
Ma potentielle belle soeur favorite ^^ [Drilounette]
Tadadam ! Lilicounette, c'est THE chou à la crème ! >.O ! [Youyou ^^]
Lilice © MA petite pâtisserie ♥ è__é
[Lolo]
Date d'inscription : 13/08/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Cyriac
Statistique:
50/400  (50/400)
Evolution: Dragonneau

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Lun 9 Juin - 23:22

La journée avait bien étrangement commencée pour Alice. Tirée de ses pensées par Idril Calafas qui était venue à l'infirmerie en pleine nuit soigner une blessure que Yohann lui avait fait. Sur le coup, la Niar pourquoi son frère lui avait caché une aussi importante information. Il avait sans doute ses raisons, mais après avoir claironné si longtemps qu'ils devaient arrêter de se mentir elle avait bien du mal à comprendre. Durant le début de matinée qu'ils avaient passé ensemble à l'infirmerie et les deux autres cours, elle avait attendu qu'il lui dises. Qu'il lui dise pourquoi elle ressentait une vive douleur à la cuisse alors que malgré leur lien elle aurait du être moins intense, pour elle du moins. Qu'il lui dises pourquoi elle avait eu affaire à une Idril blessée qui s'était instinctivement méfiée d'elle. Et qu'l lui dises pourquoi leur lien n'était plus le même. Ces réponses, elle les avait trop attendues et cette pensée ne la quitta pas.

Elle était retournée à sa chambre durant l'heure destinée au cours de magie lyrique auquel elle n'assistait pas. Une heure, ç'était largement assez pour prendre une décision. La jeune fille blonde aux éternels pantalons de toile claire portant également un haut noir qui s'accordait avec son humeur morose s'était rendue en cours après avoir maintes fois hésité. Etait-ce trop tôt ou trop tard? Enfin de compte, elle avait décidé d'agir. Comme à son habitude, elle se fondit dans la cohue des élèves de seconde année allant aen cours. Elle adressa quelques sourires timides à ceux de sa maison qu'elle connaissait un peu mieux et entra à son tour dans la salle. Non sans avoir vérifié que Yohann soit déjà entré. Sans se soucier des autres élèves, elle fit un crochet jusqu'à la table de son frère où elle jeta d'un geste négligent un carnet noir qui retomba dans un petit bruit. Alea jacta est, le jeux étaient faits.

Sans un regard pour Yohann, elle rejoint Himsaico qui lui avait fait un signe en la voyant entrer. La présence désormais familières de son amie préfète fit oublier à Alice qu'elle se trouvait dans un endroit très faiblement éclairé. En temps normal, elle aurait éprouvé cette impression d'être enterrée vivante à cause de l'absence de lumière mais elle resta calme. La perspective d'avoir frôlé la mort il y a bien peu de temps et d'y avoir réchappé? Peut-être, c'était un sentiment de contrôle sur les choses plutôt agréable. Guillerette, presque réellement heureuse, Alice se mit à bavarder avec Himsaico.


-Tu sais, Him, tu devrais mettre des vêtements colorés plus souvent! Ca te va beaucoup mieux!

Puis, avant qu'elle ne puisse enchaîner sur un sujet tout aussi banal, le cours commença. Bien qu'elle sache très bien que sa mémoire lui permettrait de retenir la plupart des informations énoncées par le petit professeur, Alice nota rapidement les étapes dans le cahier qu'elle avait sorti en s'asseyant. A côté du titre, elle se permit même un petit dessin avant de commencer la manipulation. Ne changeant gère ses habitudes, elle fit équipe avec Himsaico (on ne change pas une équipe qui gagne! u___u). L'alystryn commença bien le cours en prononçant le mot qui servait à faire apparaître les composants. Pourtant, elle s'arrêta bien vite. Amusée, Alice eut un petit sourire compatissant. Ce qui lui paraissait évident en tant que surdouée ne l'était pas forcément pour ses camarades. En venant ici, elle savait qu'elle avait intérêt à mettre de l'eau dans son vin pour s'intégrer, c'était l'occasion de prouver qu'elle pouvait tenir cette résolution.

-Ne t'en fais pas, je m'en charges! Tu as juste ajouter les ingrédients au fur et à mesure que je te le dirais! Ce matin, c'est moi qui prends les commandes! En revanche, pour la magie noire et tout ces trucs-là, je te cèderais ma place!

Elle adressa un clin d'oeil à Himsaico, retroussa ses manches et attacha rapidement ses cheveux d'un chignon qui retombait sur sa nuque. Elle demanda à Himsaico de préparer l'argile, le composant se révélant innofensif. Après tout, les blessures qu'elles pouvaient se faire seraient moins graves, et elle pourrait toujours les faire disparaître d'une nouvelle combustion de phoenix ce serait d'ailleurs un prétexte parfait pour réitérer l'expérience. Tandis qu'elle dosait l'huile de derub, elle demanda à sa camarade d'ajouter également les cinq feuilles qui se trouvaient à côté. Pour sa part, elle pila rapidement le champignon dont elles auraient besoin pour la potion. Bon, ça aussi c'était fait. Et ensuite? Durant quelques secondes, Alice éprouva l'angoissante impression de perdre pied. Sa mémoire lui faisait de nouveau défaut. Non, pas maintenant.

Elle posa brusquement ses mains sur la table. Se calmer, se calmer... L'absence de lumière la rendait malade, il fallait qu'elle se calme. Un court laps de temps s'écoula encore avant qu'elle se ressaisisse. Puis elle releva la tête. C'était passé. Les apparences était sauves. Suivant docilement les consignes, elle fit jaillir une boule de lumière dont elle fit augmenter la température autant que possibles. De petites flammes naquirent et elle alummant ainsi le chaudron. Alice résista à peine à la tentation de jeter un coup d'oeil à Yohann pour voir s'il en était capable. Il lui fallait se concentrer, pour oublier qu'elle était privée de la lumière naturelle du soleil. Elle fit signe à Himsaico de reculer puis jeta la corne dans la mixture. L'odeur âcre se répandit dans la pièce. Maintenant, les choses allaient dépendre d'Himsaico.


-Je te laisse appeller le prof... et lancer ce truc sur moi... Je te fais confiance... enfin je crois.

Elle ajouta ces derniers mots plus pour elle qu'à l'adresse de sa camarade. Maintenant qu'elle n'était plus sûre de retrouver Yohann, son âme, sa moitié tel qu'elle l'avait connu, en qui avait-elle vraiment confiance?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/NIAR-f60/Alice-Liebert-t27.ht
Yohann James Liebërt
Toupoutou amoureux de la princesse Pingouin
avatar

Masculin Nombre de messages : 485
Race : Phoenix
Elément : Ténèbres, ascendant Feu
Vot\'avis sur le membre? : Plus gentil que son personnage ... ^^ [Drilounette]
Mon toupoutou! Je t'adores mais tout le monde le sait de tout façon! En revanche j'aime pas Yohann mais ça non plus c'est pas un scoop! [Lilice]
Date d'inscription : 03/01/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Nix
Statistique:
3/400  (3/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Sam 14 Juin - 22:58

Après avoir quitté sa sœur, Yohann s’était préparé pour les cours de façon plutôt sommaire. Il était fatigué, il avait mal à la jambe, à la tête, bref, pas vraiment en pleine disposition de tous ses moyens. Mais n’ayant aucune raison valable d’échapper à un cours, il s’était traîné dans sa salle de classe, sans adresser la parole à quiconque. Sa mine de déterré n’inspirait guère les conversations, de toute façon. Du coup, il avait survolé les cours, écoutant avec plus ou moins d’attention, en profitant même pour faire un petit somme.
Il était onze heures, cours de potions. Yohann se sentait un peu mieux, maintenant, sans doute dormir sur un coin de son bureau l’avait-il requinqué. Bon, il allait un peu mieux, mais il boitait toujours légèrement, veillant tout de même à ce que cela ne se voit pas trop. A ceux qui lui posaient la question, il avait répondu qu’il s’était foulé la cheville pendant qu’il courrait, et qu’il n’avait pas jugé utile de déranger l’infirmière pour si peu. Il passait donc pour le jeune garçon courageux qui souffrait en silence, et ça lui allait très bien.

Leur petit professeur était déjà dans la salle, mais le cours n’avait pas encore commencé. Le phoenix promena son regard autour de lui, constatant qu’Alice venait d’arriver. Il allait lui demander quelque chose quand elle laissa négligemment tomber sur sa table un petit carnet noir, puis se détourna et fila aux cotés d’Himsaico. Son frère la suivit du regard, puis détourna les yeux sur le carnet. Alors qu’il ne l’avait jamais vu, une étrange impression s’empara de lui, une sorte de pressentiment envers ce petit truc à l’apparence innocente. Mais Yohann se refusa à aller demander à Alice des explications : sans l’ouvrir, il glissa le petit carnet dans ses affaires, délibérément, au cas où Alice l’aurait regardé.
Quelque chose lui disait que c’était important et, si c’était le cas, il ne voulait pas risquer de dévoiler ses sentiments devant la classe entière, mais surtout, devant sa jumelle. Il s’efforça donc de ne pas y penser, se concentrer sur le discours de leur minuscule professeur.
Ils allaient préparer une potion dangereuse, blablabla, pas le moment de se faire de nouveaux amis, blablabla. Mais le phoenix était d’un tout autre avis, aussi avisa-t-il un élève de la maison Elwing, avec qui il s’était déjà retrouvé en cours. Les deux garçons ne s’appréciaient guère, sans doute parce que Dhornas trouvait le phoenix un peu trop prétentieux depuis l’affaire du cours avec l’étrange bestiole qui lisait dans les pensées (jolie description, vu que je ne me rappelle ni le nom de la bébête, ni l’intitulé du cours XD). Yohann, quand à lui, était assez suspicieux avec tous les élèves qui approchaient, de près ou de lui, sa sœur. Jalousie ? Non, pas vraiment, plutôt…comment dire ? Protection rapprochée ?

Le phoenix se glissa jusqu’à la table du Miboshin, sans demander l’avis de l’intéressé, et se mit assis en prenant soin de ne pas trop appuyer sur sa cuisse blessée. Une fois confortablement installé, il se pencha vers son camarade d’Elwing et demanda d’une voix enjouée, teintée d’une pointe d’ironie.


Je m’installe, j’ai toujours rêvé de m’allier avec un puissant prince. Parce que je suppose que les rumeurs sont vraies, non ? Je connais une fille avec qui tu t’entendrais bien, elle aussi, elle se croie la plus forte parce qu’elle possède un titre de noblesse.
Bon alors, on l’essaye, cette potion ? Adeito.


Ajouta-t-il d’un ton désinvolte, sans se préoccuper de si son camarade allait répondre, ou même s’il était d’accord pour faire équipe avec lui. Yohann avait conscience de paraître insupportable, mais il se renversa sur le dossier de sa chaise, regardant Dhornas droit dans les yeux avant de dire d’une voix prétentieuse.


C’est pas que j’ai besoin d’un coéquipier, franchement, je m’en fiche. Mais comme il faut être deux pour pouvoir lancer le sort sur l’autre… t’es volontaire, je parie ? Les princes ont toujours eu un grand souci de paraître fier et courageux, non ?

Demanda-t-il avant de se redresser, commençant à préparer les ingrédients sans un regard envers son camarade. Fanfaron jusqu’au bout, Yohann le laissa mettre la dernière main à la potion avant de se charger d’allumer le feu. Comme tout phoenix qui se respecte, il était parfaitement capable de provoquer flammes et chaleurs, même si sa magie était plutôt les ténèbres. Il ne lui fallut pas longtemps pour se concentrer avant de faire naître une étincelle rien qu’en touchant le combustible de la main droite. Une légère sensation de brûlure apparut, et Yohann s’efforça d’en faire abstraction avant de se rasseoir, déléguant la préparation de la potion à Dhornas. Après tout, on allait la tester sur lui, mieux valait qu’il la fasse, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/kiah-l-f56/yohann-james-liebe
Dhornas Nethralis
« Toujours plus proche de la puissance »
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Race : Miboshin
Elément : télékinésie
Vot\'avis sur le membre? : mon amoureuh!!!!!!!!!!!!!!![Roxy]
Date d'inscription : 16/11/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Harlyndra
Statistique:
60/400  (60/400)
Evolution: Dragonneau

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Dim 15 Juin - 1:59

Ce matin là Dhornas se leva se vêtis d’une tunique violette, et d’une ceinture rouge à laquelle il passa son sabre. Harlyndra le surveillait et attendait qu’il sorte de la chambre pour commencer son cinéma quotidien. Elle ne voulait pas rester dans la chambre mais elle était trop jeune pour rester avec les autres dragons dans la volière, de plus l’idée de laisser son trésor à la merci d’autres dragons ne plaisait pas trop à l’Elwing. Les dragons adultes peuvent être agressifs et il craignait que l’on brutalise sa protégée. Ainsi comme d’habitude Harlyndra voyant son maître et pressentant son départ se mettait à couiner et mettre la chambre sans dessus dessous. Dhornas s’accroupi devant elle, et elle recula de quelques pas en regardant son maître l’air triste.

«Ça va, d’accord j’ai compris je t’emmène mais de grâce ne fait pas n’importe quoi dans les salles de classe. Il faudrait que l’on instaure une pépinière dans cette école. »

Dhornas tendit le bras et le dragon miniature grimpa dessus, les deux compagnons allèrent en cours. La journée avait bien débuté, le cours de potion allait débuter le Miboshin arriva en cours en parlant avec des camarades. Le petit professeur expliqua à la classe les but du cours du jour, il fallait ce mettre par deux. Dhornas se leva pour choisir une table ou aller mais alors qu’il scrutait la salle il aperçu du coin de l’œil un élève s’approcher de lui surpris tout en faisant semblant de regarder ailleurs il pensa:
*c’est pas vrai! Pas lui! Il s’approche, il vient vers moi, noooooon! Et si…*

Et oui vous avez devinés Yoann vint s’asseoir à la table du prince.
Harlyndra avait senti la nervosité de son dragonnier et commença à faire des petits grognements pas vraiment effrayants à l’encontre de phoenix.
Dhornas n’appréciait pas ce bonhomme mais il était prêt à ouvrir le dialogue et essayé de connaître le personnage peut être qu’il n’était pas aussi détestable que cela.

Sans trop savoir comment commencer Dhornas se rassis et posa son dragon au sol lui qui était sur sa tête. Il chuchota
« essai de rester calme Lyndra » (oui petit surnom de mon dragon).
C’est alors que yohann se pencha vers lui et sans même le saluer lui glissa quelques mots sur un ton ironique en plus! Et ensuite fit apparaître les ustensiles puis continua à se moquer, disons à provoquer le prince. Dhornas savait comment gérer les taquins il en était lui-même un en plus il n‘était pas question de se laisser par un kiah’l. Les deux garçons se regardaient droit dans les yeux sans détour. Après que yohann ait fait son entré il répondit d’une voie calme avec un soupçon d’ironie et même une bonne dose:

« Bonjour monsieur Yohann, laisse courir les rumeurs. Par contre je suis préfet de ma maison et si la fille dont tu parles est celle à laquelle je pense elle l’est aussi. Donc tu vois bien que titre de noblesse ou pas être préfet prouve notre supériorité. »

(Dhornas ne pense pas être supérieur par rapport au titre de préfet mais c’était une manœuvre pour énerver yohann, je tenait à le préciser)

Dhornas commença à manipulé un peu les objets se trouvant sur la table, en affichant un sourire juste pour titiller son camarades. Il pris deux fioles car il allait aussi préparé la potion pour son camarade à moins qu’il ne l’en empêche. Puis il continua sur le même ton:

« Par contre essayons de pas trop nous tirer dans les jambes; »

 (Donne une tape amicale sur la cuisse de yohann, celui-ci tressailli)

« O tu as mal pardon! Mais en parlant de rumeur il y en a une qui dit qu’une fille t’a battu et c’est pour cette raison que tu as si mauvaise mine. Excuse moi mais ta douleur à la jambe me donne une preuve de cette rumeur. De plus tu viens juste de me parler d’une fille que je connais et que tu sembles connaître au moins mieux que moi. Alors dit moi sous ses cuirasses je suis sur qu’elle à un corps de rêve… »

Dhornas stoppa là, pour voir la réaction du phoenix, on pouvait voir sur son visage qu’il était au bord d’éclater de rire. Mais sans vraiment vouloir blesser son camarade Dhornas n’était pas de ceux là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/elwing-f59/nethralis-dhornas-
Yohann James Liebërt
Toupoutou amoureux de la princesse Pingouin
avatar

Masculin Nombre de messages : 485
Race : Phoenix
Elément : Ténèbres, ascendant Feu
Vot\'avis sur le membre? : Plus gentil que son personnage ... ^^ [Drilounette]
Mon toupoutou! Je t'adores mais tout le monde le sait de tout façon! En revanche j'aime pas Yohann mais ça non plus c'est pas un scoop! [Lilice]
Date d'inscription : 03/01/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Nix
Statistique:
3/400  (3/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Mar 17 Juin - 0:56

Avant de s’asseoir, Yohann n’avait pas fait attention au fait que Dhornas avait apporté son dragon miniature : il ne s’aperçut de la présence de la bestiole que lorsqu’elle commença à grogner, et il pencha la tête d’un air amusé, dévisageant la créature qui, bien que minuscule, soutint son regard. Le phoenix la dévisagea avec un sourire, sans vraiment prêter attention à ses grognements, se demandant qu’elle serait la réaction de son camarade, et celle des autres élèves, s’il s’amusait à faire peur à cette miniature de dragon. Cela mettrait sûrement un peu d’animation…
Mais il abandonna son projet, jugeant qu’il serait sans doute plus amusant de viser directement le maître. Après tout, c’était plus marrant quand la personne visée pouvait se défendre ! Aussi avait-il choisit de lancer une petite boutade, histoire de bien commencer leur partenariat. Comme il l’espérait un peu, le Miboshin réagit au quart de tour, décidément, c’était trop facile. A peine on lui montrait une carotte qu’il se ruait dessus ! Bon, au moins, cela mettrait de l’animation dans ce cours, parce que passer une heure à faire une potion, c’était l’endormissement assuré.

Dhornas lui répondit d’une voix qu’il cherchait à maîtriser, teintée d’un soupçon d’ironie qui agrandit le sourire du phoenix. Au moins, il n’était pas stupide, il avait compris l’allusion à Idril. L’Elwing enchaîna sur le fait que, titre de noblesse ou pas, ils étaient tous deux préfets, et donc bien supérieur à lui. Sans se laisser démonter par l’insulte, Yohann haussa les épaules, désinvolte.


Ouais. Les Fondateurs vous font vraiment avaler n’importe quoi, hein ? Mais bon, après tout, tu as peut-être raison : je suis très jaloux de votre supériorité. Tu sais que tu es mon modèle, Dhornas ?

Demanda Yohann, railleur. L’autre verrait-il qu’il se payait sa tête ? Sans doute, mais le phoenix ne s’en inquiétait pas plus que ça. On le disait être un excellent combattant, mais peu lui importait : il avait assez confiance en ses capacités pour tenir tête à quelqu’un comme le préfet Elwing. Et puis, comme le clamait si bien Dhornas, il était préfet, ce qui impliquait qu’il devait respecter le règlement de l’école. Enfin, ça, ce n’était pas sur, car Idril avait bien fait une entorse pour lui, quand à Alice… n’en parlons pas. Mais le Miboshin semblait encore plus pétri de principes que la princesse amazone, et ce n’était pas, mais pas du tout un compliment !
Quoi qu’il en soit, Yohann fit mine de l’ignorer, se plongeant un peu dans les préparatifs de la potion, du moins tandis que le petit professeur faisait le tour des tables. S’il n’était pas dupe de la conversation entre les deux élèves, il fit pourtant mine de l’ignorer, ce qui convenait très bien au phoenix. Dhornas lui aussi s’était penché sur l’élaboration de la potion, et le phoenix le vit parfaitement préparer deux fioles. S’il comptait essayer la potion sur lui, il devrait sérieusement y réfléchir à deux fois ! Mais le phoenix ne fit aucun commentaire, se penchant sur l’exercice. Occupé à doser l'huile de berubs, Yohann écoutait distraitement le babillage de son camarade, et lorsque celui-ci lui tapa sur la cuisse, Yohann ne réussit pas à se contrôler, et ne put s’empêcher de tressaillir avec une grimace de douleur, se retenant à grand peine de jeter un regard assassin au Miboshin qui, visiblement, savait ce qu’il faisait. C’est vrai que quelques élèves avaient probablement vu leur combat de la veille, mais tout de même, le gaillard était remarquablement bien informé. Une chose utile à savoir, dans un avenir plus ou moins proche.

Le Miboshin profita de cet instant de flottement pour continuer à le provoquer, disant avec amusement que les rumeurs indiquaient qu’il avait été battu par une fille qu’il connaissait, apparemment, plutôt bien. D’un ton graveleux, il lui demanda si sous sa cuirasse de guerrière ne se cachait pas un corps magnifique.
La perche était trop grosse pour que le phoenix ne la saisisse pas mais, auparavant, il s’excusa mentalement auprès d’Idril. Ils avaient beau ne pas être toujours d’accord, il respectait la jeune fille, et ce qu’il s’apprêtait à dire, il n’en pensait pas un mot.


Bien plus que tu ne peux l’imaginer. Mais en même temps, comment pourrais-tu imaginer un corps parfait ? Les seuls que tu dois voir, c’est en espionnant les filles dans les douches, non ?
Ce qu’on dit sur les amazones est vrai, finalement : sauvages et indomptables, ce sont de vraies déesses entre les draps d’un lit.


Yohann se tourna soudain vers son camarade avec une mine d’excuse :

Oh, excuse moi, tu ne dois pas vraiment savoir de quoi je parle…Ton titre de préfet a beau te rendre supérieur, il ne fait pas de toi un homme pour autant, et ce que je fais entre les bras d’une jolie fille risque fort de choquer tes chastes oreilles.

Le phoenix lui adressa un sourire radieux avant de se replonger dans la préparation de la potion, curieux de savoir ce qu’allait répondre le Miboshin. Il hésitait entre la vantardise et une nouvelle pique. Mais en tout cas, s’il comptait voir Yohann se mettre en colère pour la façon dont il avait fait allusion à la princesse amazone, c’était peine perdue. Les deux jeunes gens s’appréciaient, du moins lorsqu’ils n’étaient pas en train de se mutiler l’un l’autre, mais cela n’allait guère plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/kiah-l-f56/yohann-james-liebe
Dhornas Nethralis
« Toujours plus proche de la puissance »
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Race : Miboshin
Elément : télékinésie
Vot\'avis sur le membre? : mon amoureuh!!!!!!!!!!!!!!![Roxy]
Date d'inscription : 16/11/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Harlyndra
Statistique:
60/400  (60/400)
Evolution: Dragonneau

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Mar 17 Juin - 18:41

La classe continuait la manipulation pendant que la discussion entre nos deux élèves préférés se poursuivait. Dhornas qui de son regard violet guettait son partenaire en attente d’une réponse continuait à avancer dans la préparation de la fameuse mixture. Yohann haussa les épaules et répondit.

L’Elwing sourit, puis répondit à son tour sur un ton narquois:

« Oui yoyo, il y a des choses très difficiles à accepter, tu sais? Par contre ce que je voulais dire c’est pas que tu es jaloux de nous mais que tu devrais éviter de vouloir rabaisser les gens quand tu viens de faire leur connaissance »

Dhornas pris un temps d’arrêt et se frotta le menton pensif: *Et oui mon chère car c’est toi qui a conduit la discussion sur le terrain de la supériorité*

Dhornas jeta un coup d’œil à son dragon lequel s’était mis en boule et agitait la queue toujours en train de surveiller celui qui osa provoquer son dragonnier.

« Puis laisse moi te dire que je suis honoré que tu me prennes comme modèle, mais franchement tu es un très mauvais élève. Hahaha! »

Cette fois Dhornas n’en pouvait plus il se mit a rire, en essayant tout de même de se contenir pour ne pas alerter la classe entière en riant aux éclats. Mais certain groupes des tables voisines avaient remarqué que le prince riait et ils semblaient tous déconcertés de le voir rire avec yohann car tout le monde savait qu’il n’était pas très commode ce garçon, après tout c’était un kiah’l. D’ailleurs entre les gens de cette maison l’ambiance devait être sensationnelle. Le Miboshin qui adorait les taquineries, loin de s’énerver pour si peu commençait à savourer leur petite discussion. Mais ensuite le phoenix ce montra plus vexant en attaquant le prince avec une étonnante agressivité sur des terrains très sensible mais malheureusement pour lui le prince savait parfaitement se défendre de n’importe quelle type de coup. Alors Dhornas attacha ses long cheveux blond, il avait complètement oublier de le faire à cause de la surprise que yohann lui fit, puis il cligna des yeux et regarda son camarades l’air désolé.

« Euh…excuse moi mais je ne suis pas un comme cela, mais puisque tu m’en donnes l’idée quand si jamais je projette de le faire je te ferai signe, comme ça tu sera aussi mon exemple. Hihihi. »

* des déesses hein?*

Là le phoenix se tourna vers le Miboshin l’air de s’excuser et lui dit une phrase qui toucha le prince. Il senti la colère monté en lui ses yeux flashèrent du rouge pendant une seconde il regarda yohann froidement. Harlyndra avait senti cet élan de tension et elle se leva et agita les ailes et grogna un peut plus fort. Mais Dhornas se calma et repris un ton jovial.

« Tu as certainement raison! C’est certain que t’entendre dire toi un HOMMES, que tu pleures dans les bras des filles qui ton battu choquerai mes CHASTES oreilles. Parce que j’imagine que c’est-ce que tu fait car sinon tu ne serais pas célibataire, a moins que tu ne sois vraiment mauvais et que l’on te repousse. Pourrais-tu m’éclairer sur la question partenaire? »

Dhornas croisa les bras un moment satisfait de sa réplique, il afficha un petit sourire en pensant que lui n’était pas seul en pensant à Roxanne. Que trouverait notre phoenix à redire la dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/elwing-f59/nethralis-dhornas-
Compte-a-supprimer
Éleveuse d'âmes


Féminin Nombre de messages : 1197
Age : 25
Race : ...
Elément : ...
Date d'inscription : 07/10/2007

|°_Dragon_°|
Nom:
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragonneau sachant voler et cracher du feu

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Mar 17 Juin - 19:37

- Ah bon... tu trouves ? Mais, je n'aime pas trop quand je n'ai pas de noir, moi...

Puis, alors qu'elle commençait à s'occuper de la potion et quelle ne se souvenait plus de la suite, Alice lui vint en aide. Himsaico la remercia. Les deux jeunes filles étaient à peu près les plus avancées du cours à ce moment là, elles étaient étrangement efficaces. Même un peu trop pour les habitudes d'Himsaico au cours de potions. Enfin, elle avait quand même l'une des meilleures élèves pour partenaire. Mais cela ne dura pas, Alice se tut quelques minutes et posa brusquement les mains sur la table. Elle semblait perdue... Le professeur leur lança un regard en coin.

- Ca ne va pas, Alice ? s'enquit Himsaico.

Mais à ce moment, la phoenix se ressaisit et continua comme si de rien n'était. Elle alluma le feu et jeta la corne dans le chaudron en l'invitant à reculer, ce qu'elle fit immédiatement. Puis Alice la laissa faire le reste.

- Hum, okay. De toute façon, c'est toi qui m'as dit ce que je devais faire... Si il y a un problème, ce dont je doute, ce serait vraiment que j'ai un problème avec ce cours...

Elle finit la phrase en chuchotant pour ne pas que le professeur l'entende. Himsaico s'approcha de nouveau, en regardant le nuage de fumée avec appréhension. D'après monsieur Ornitura, c'était normal... Bien.

- Non Incendescet !

La magie, ça allait. Elle n'avait pas trop de mal, surtout pour des sortilèges aussi simples qu'ils avaient vu l'année dernière déjà. Le feu s'éteignit. Mais quelque chose attira son attention. Elle entendait Yohann et Dhornas parler depuis tout à l'heure, sans y prêter vraiment attention. Mais la discussion semblait se corser... Elle tourna discrètement la tête pour mieux comprendre leurs paroles. Ils étaient à la table juste derrière. Oui, c'était bien ça, ils se lançaient des vannes à tour de rôle sur un ton méchant et mesquin. Himsaico sourit, on aurait dit des petits enfants qui voulaient cacher le fait qu'ils soient jaloux de l'autre derrière un masque de supériorité. Décidément, les mecs... Mais lorsqu'elle les entendit parler d'Idril, elle en fut bouche bée. Selon elle, Yohann racontait des bêtises, mais c'était sûrement qu'ils parlent ouvertement d'elle comme ça qui la choquait. Ils n'avaient donc aucun savoir vivre ?! Toute la classe pouvait les entendre ! Cette fois-ci, elle se retourna complètement et lança un regard noir à Yohann, puis jaugea leur chaudron encore vide. Dire que toutes les deux, avec Alice, elles avaient bientôt finit... C'est bête, le Kiah'l descendit un peu dans son estime à cause de ça... En fait, si elle avait à s'allier avec quelqu'un, elle se serait mise avec Dhornas. A la dernière réplique de celui-ci, elle ne put s'empêcher d'exploser de rire, même si ce n'était pas du tout marrant pour Yohann. Elle se reprit assez rapidement, consciente de faire encore plus de bruit que les deux garçons.

- Eh oh, vous deux ! Pas de ça ici ! Non mais vous avez pas honte ?! On dirait des gamins ! Et sympa pour Idril !

Franchement... ils se prenaient pour des tombeurs ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohann James Liebërt
Toupoutou amoureux de la princesse Pingouin
avatar

Masculin Nombre de messages : 485
Race : Phoenix
Elément : Ténèbres, ascendant Feu
Vot\'avis sur le membre? : Plus gentil que son personnage ... ^^ [Drilounette]
Mon toupoutou! Je t'adores mais tout le monde le sait de tout façon! En revanche j'aime pas Yohann mais ça non plus c'est pas un scoop! [Lilice]
Date d'inscription : 03/01/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Nix
Statistique:
3/400  (3/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Jeu 19 Juin - 18:01

Yohann soupira, de façon bien assez audible pour être entendu de Dhornas : l’air de quelqu’un qui s’ennuie à mourir, et qui ne trouve aucun intérêt dans les propos de son interlocuteur. Il écoutait d’un air distrait les fanfaronnades de son camarade, tout en se concentrant un peu plus sur sa potion : malgré le fait qu’il ne l’avait pas encore mise à chauffer comme indiqué, elle était presque prête, même s’il avait voulu laisser son camarade s’en chargeait : décidément, l’Elwing semblait parler beaucoup, mais ne pas faire grand-chose. En même temps, le phœnix n’était pas très motivé par le fait d’avoir une bonne, note, disons qu’il n’était pas certain que cela changerait sa vie. Mais puisqu’il était là, autant se plier aux règles, du moins durant un petit moment.
Il finit par prendre la parole, de cette voix si particulière qu’on prend pour parler à un gamin particulièrement rébarbatif, sans pour autant regarder son camarade.


Je ne rabaisse pas les gens, je les remets à leur place, c’est différent. Mais pourtant, tu as raison, ce ne devrais pas être si compliqué de te ressembler… un beau gosse avec bien peu de cervelle, c’est un rôle facile à jouer. Pourtant, je n’y arrive pas… sans doute parce que je suis trop intelligent, ou trop attaché à ce que je suis. Moi le cerveau, toi le physique : on est peut-être trop différent pour se ressembler, en fait.

Le rire de Dhornas, que Yohann jugea particulièrement stupide et déplacé, surtout que l’on était censé être en cours, en train de préparer une potion demandant un minimum de concentration, résonna dans une grande partie de la salle, attirant les regards des autres élèves. Le phœnix fit la grimace : il détestait être sous les feux de la rampe, préférant œuvrer en cachette, et ne pas trop se faire remarquer. Certes, il s’amusait à jouer les provocateurs et les fiers-à-bras, mais rarement devant la classe entière. D’ordinaire, il se montrait plutôt discret pour les choses importantes, comme son combat avec Idril : les élèves en parlaient, ça ne lui avait pas échappé, mais bien peu savait la vérité, et cela convenait à l’élève Kiah’l. Mais son camarade semblait chercher à briller, à se faire remarquer et, pour la première fois, Yohann jugea qu’il aurait du se montrer plus prudent avant de s’engager dans cette conversation. Il n’avait pas du tout pensé que Dhornas pourrait se mettre ainsi en scène devant les autres, le forçant par la même occasion à se faire remarquer.
D’ordinaire, il était bien plus prudent. Depuis l’incident du bal avec Alice, Yohann avait pris soin de jouer les élèves effacés, et bien peu de ses camarades faisaient attention à lui : les lumières étaient plus centrées sur Alice, désormais préfète, que sur lui, et cela lui convenait tout à fait. Mais là, l’Elwing le forçait à se dévoiler devant l’ensemble des deuxièmes années, et le phœnix regrettait amèrement de s’être laissé embarquer, surtout que désormais, s’il battait en retraite, il perdait la face. Et la fierté de Yohann était, malheureusement pour lui, oublieuse de toute prudence quand elle était en danger.

Le Miboshin plaisanta sur le fait qu’espionner les demoiselles n’étaient pas son style, mais que si jamais il lui en prenait l’envie, il le préviendrait afin que Yohann puisse suivre son exemple. Décidément, dès qu’il était poussé dans ses retranchements, le préfet perdait sérieusement de sa répartie. Le jeune Kiah’l ne se hasarda donc pas à lui répondre, se contentant de secouer la tête d’un air amusé. A quoi bon lancer des répliques ironiques, si l’autre ne répondait pas à ses attaques ? Inutile de perdre son temps avec ça.
Bizarrement, alors que Yohann ne voyait pas vraiment ce qu’il avait dit, il sentit que son camarade était sur le point de s’enflammer. Assez surpris, il lui jeta un regard interrogateur, concentrant son attention sur Dhornas sans prendre garde qu’Himsaico s’était retournée pour les regarder, estomaquée par leurs paroles. Alors que Dhornas contre attaquait de façon maladroite, ironisant sure le fait que Yohann avait certainement pleuré dans les bras de son adversaire après avoir été battu, et que s’il était toujours célibataire, c’était qu’il y avait bien une raison.
Alors que Yohann s’apprêtait à répondre, d’une façon beaucoup plus calme que son interlocuteur, l’amie d’Alice se tourna vers eux, riant encore d’une des répliques de l’Elwing. Mais pour autant, ce ne fut pas ça qui énerva le plus Yohann, plutôt qu’elle se mêle de leurs affaires. Et sans doute, aussi, parce qu’il était furieux de s’être ainsi laissé prendre au piège par Dhornas qu’il considérait, il faut bien l’avouer, comme un bellâtre de seconde zone (j’adore cette réplique, bellâtre Xd)


Him’… mêle toi de ce qu’il te regarde, s’il te plait.

Sa voix était calme mais ferme, et il jeta un long regard à la jeune fille avant de détourner les yeux. Sans doute par respect pour Alice, il s’était montré courtois, mais malgré tout, le phœnix était en colère. Comme il l’avait démontré avec Idril dans les cachots, la semaine passée, il détestait les curieux.
Posant ses yeux sur Dhornas, il demanda, moqueur.

C’est étonnant, il y a quelques minutes, à t’entendre, j’étais amoureux d’Idril. Qu’est-ce qui t’as fait changer d’avis, partenaire ?

Il avait volontairement utilisé la même formule que le prince, tout en s’efforçant de maîtriser sa colère qui, il faut l’avouer, était bien plus dirigée contre la jeune fille que contre Dhornas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/kiah-l-f56/yohann-james-liebe
Dhornas Nethralis
« Toujours plus proche de la puissance »
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Race : Miboshin
Elément : télékinésie
Vot\'avis sur le membre? : mon amoureuh!!!!!!!!!!!!!!![Roxy]
Date d'inscription : 16/11/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Harlyndra
Statistique:
60/400  (60/400)
Evolution: Dragonneau

MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   Jeu 19 Juin - 20:56

Ainsi le duel verbal entre les deux garçons se poursuivait, Dhornas ne prêtait pas attention aux soupirs de son ami. Il connaissait que trop bien cette façon d’agir qu’utilisent les gens pour faire semblant de s’ennuyer, la preuve Yohann avait répondu à ce qu’il venait de dire.
Il écouta sans broncher et se questionna, pourquoi Yohann avait-il l’impression d’être si intelligent? C’était totalement fou, mais pas tellement quand on savait qu’il était de Kiah’l, beaucoup était comme lui, mais le prince lui ne s’engagea pas sur ce terrain car il était certain qu’il était aussi intelligent que son camarade sinon plus il ce contenta de faire un petit sourire surtout quand Yohann parla des muscles. L’Elwing était fier de son corps parfait, le résultat étincellent d’un entraînement sauvage depuis son enfance, lui seul savait à quel point il en avait bavé mais ne pensait pas du tout que le fait d’être fort physiquement diminuait ses capacités mentales au contraire. Tout pratiquant des arts martiaux sait qu’un corps puissant et résistant est nécessaire à l’épanouissement de l’esprit et de l’intellect.

Mieux valait ne pas discuter de ce genre de chose avec un ignorant, comment pouvait-il dire qu’il remettait les gens à leur place alors qu’il ne les connaissait visiblement pas. Mais alors qu’ils étaient en train de discuter Yohann ayant voulu jouer le connaisseur qu’il n’était pas dit une chose qui révolta Himsaico à la table devant eux.
Elle se retourna et leur cria littéralement dessus, Dhornas avait effectivement honte de s’être embarqué dans ce genre de discutions puéril il détourna son regard et bleuit un peu puis yoyo parla sèchement à Himsaico le prince fut encore plus déçu de voir sa réaction se garçon n’était rien d’autre qu’une vipère effrayé qui mordait tout ce qu’elle pouvait, oui car seul ceux qui on peur se comportait de la sorte.
L’Elwing s’excusa
« Désolé, Himsaico, je ne voulais pas en arriver là »
Et inclinât la tête en étant conscient que c’était yohann le fautif mais peu importe il était aussi impliqué, mais d’un coté il était content que Yohann qui se targuait d’être si intelligent se soit découvert. Ce phoenix surestimait gravement ses capacité, en plus d’être un piètre stratège, dans une guerre comme celle qui arrivait s’il ne modifiait pas son comportement il serait totalement inefficace voir dangereux pour les siens. En quelques phrases le Miboshin avait put déceler plusieurs failles chez lui, sa fierté, son manque de tact et de tactique, la sous-estimation de ses adversaires, son orgueil,sa vanité, son orgueil. Toute les failles qu’on ceux qui ce pense meilleurs que les autres. Mais quand on y pense il avait accusé Dhornas de ce croire supérieur aux autres, mais comme on le dit le bossu ne voit pas sa bosse.

Mais le phoenix lui posa une question le prince répondit :
« Je vais te répondre, mais ne m’en veux pas, tu es tomber dans mon piège je ne pensais aucunement que tu était amoureux, d’Idril c’était juste une façon de te provoquer. Tu as foncé dans le panneau tête baissée. Pour un grand phoenix aussi intelligent que toi j’avoue que je suis déçu. »
Puis Dhornas mis à chauffer la potion, et repris la parole:
« Yohann sache que toute les grenouilles qui on voulu se faire aussi grosse que des bœufs ont échoué. Ne t’attaque pas à moi, ou tu perdras, sur ce terminons notre préparation. »

Cette dernière réplique peut paraître une menace, mais pas du tout c’était un conseil que l’Elwing prodiguait à son camarade, juste une façon de lui dire de ne pas trop se prendre pour ce qu’il n’était pas. Mais Dhornas se doutait que Yohann le prenne mal, peu importe car pour lui la discussion était close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/elwing-f59/nethralis-dhornas-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sang de Statue _ Deuxièmes années   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sang de Statue _ Deuxièmes années
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er cours (pour les deuxièmes années)
» Deuxième cours de Métamorphose (Deuxièmes années)
» [Deuxièmes années] Etude des Moldus
» Cours pour les premières et deuxièmes années [Cours de Potion]
» Premier cours de Duel pour les élèves de premières et deuxièmes années. [Cours de Duels]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maelthra Magthere :: CORBEILLE & ARCHIVAGE :: Archivage. :: Archives :: Semaine 4-
Sauter vers: