Maelthra Magthere

L'école des Dragonniers.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Mer 9 Juil - 2:37

Le vent soufflait sur la plaine d'herbe vert en abondance. Le lac bougeait au rythme des vagues de vents, laissant croire qu'il était vivant. Tout un écosystème vivant, vivait sous ses flots. Une marée de poisson, d'insecte et peut être même d'être sur développer. Le soleil brillait de ses miles feux, réchauffant la terre de ses rayons. Une pesant chaleur régnait sur le bord du lac, étouffant tout créature.

Assise directement sur l'herbe, se tenait un jeune homme. Il venait passer le temps, n'ayant plus rien a faire. La journée avait été longue et aucun livre n'arrivait a capter son attention plus que dix minutes. Vue la belle température, ce qui était rare depuis quelques temps, il c'était vite précipité hors de l'école, n'aimant pas y être enfermer trop longtemps. Ayant vécu dans la nature tout sa vie, être prisonnier dans in battisse était trop pour lui, il avait besoin d'air frais.

Il leva le nez, humant la délicieuse odeur de la nature. Celle-ci avait toujours su le réconforter dans ses moments de peine ou de solitude. Il tenait ça de son côté elfe... Ah Safra, sa mère. Il se demandait bien comment elle allait. Et son père s'il était toujours aussi débordant d'énergie et surtout Essindra, son dragon, si elle tenait le coup de l'aĝe.

Ses penser vagabondait ici et la, cherchant un refuge du monde extérieur. Galen était un homme qui aimait lire, je laissant tomber dans un autre monde que celui qu'il habite.

Appuyer contre lui, sur ses genoux, se tennait la boite pour son oeuf. Celui-ci se glace tenait le coup contre la chaleur. Son caising antie brissure le protègeait des éléments extérieur et le gardait a un surprenant moins 32 degrees.

Le jeune homme de 19 ans avait vraiment hâte de voir a quoi allait ressembler son fidel dragon et comment il allait être avec lui. Armé de patiance, il attendait, mais au fond de lui, il ne pouvait plus attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Ravana Jacarta

avatar

Féminin Nombre de messages : 88
Age : 28
Race : Meresis
Elément : vent
Date d'inscription : 16/12/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Phaïstos
Statistique:
27/400  (27/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Sam 12 Juil - 16:28

Râvana était sortie des cours avec une certaine lassitude. La journée avait été harassante et elle se demandait si elle était faite pour être dragonnière. Elle était habituée au travail et à la patience mais plus elle voyait ses camarades, plus elle trouvait qu’un gouffre les séparait. Elle sortit et un soleil printanier vint caresser son visage. Le temps commençait à se réchauffer et s’était un vrai plaisir de se promener aux alentours de l’école.

Elle arriva au lac sans vraiment y avoir songer, les quelques reflets du lac parvenaient à ses iris blancs et il lui semblaient qu’elle pourrait presque entrapercevoir les formes qui s’agitaient dans les profondeurs. Elle s’assis au bord de la rivière, retira une à une ses chaussures et plongea délicatement ses pieds dans l’eau encore glacé.
Une brise légère soufflait doucement et c’est avec une certaine délectation que Râvana se laissa aller au plaisir de ce contact sur sa peau. C'est cela qu'elle préferait le plus ici, la richesse des lieux faisait que l'on avait le choix de se dépayser, de se retrouver seul avec soi même, de communier corps et âme avec la terre, le vent, l'eau. Râvana gratta avec délectation la terre sous ses doigts, elle s’allongea dans l’herbe moelleuse et rêvassa pendant quelques minutes.

Un bruit de pages qui se tournent la fit revenir à elle, lentement. Elle regarda dans la direction d’où provenait le bruit et aperçut à quelques pas d’elle, un jeune homme qui devait faire parti de ses camarades. Il avait l'air lui aussi apaisé par cette nature, dans une osmose étroite. Il semblait ne pas avoir entendu ou aperçu Râvana. Celle ci se demanda ce qui poyvait l'absorber autant pour ne pas se rendre compte de l'arrivée d'autres personnes.
Elle le fixa pendant quelques instants et celui ci le senti sûrement ce regard porté sur lui puisqu’il releva la tête. Râvana rougit de son insistance, elle sourit timidement et lui fit signe de la main, en espérant qu’il ne la prenne pas pour une folle. Elle se retourna rapidement vers le lac en prenant un air inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/niar-f60/ravana-jacarta-t366.
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Lun 14 Juil - 4:26

Galen était totalement perdu dans ses panser, jusqu'à ce qu’une nouvelle aura arrive dans le décors. Il ne réagit pas tout de suite, voulant finir la petite conversation qu’il avait dans sa tête. Puis son regard redevient stable et son esprit regagna son corps. C’était bien normal chez le jeune homme de faire cela, se perde totalement dans les confer de son esprit.

Son regard se posa sur une jeune femme vraiment belle. Ses long cheveux noir aile de corbeau scintilla dans les rayons solaire. Galen en eu le souffle couper, mais rien de plus. Son cœur battait très rarement pour les autres et lui-même ne s’avait pas pourquoi, mais cela ne l’empêchait pas de regarder, au grand contraire. Son regard bleu glace l’examinait en silence, tout en criant un désir inédit. On aurait dit qu’il la dévorait. Galen avait tendance a faire cela sans, sans rendre compte et dans le passer, il avait fait palpiter le cœur de plusieurs belle jeune femme.

Quand il agita de la main dans sa direction, il sourit doucement et répondit à son signe, mais celle-ci détourna le visage pour retourner toute son attention au flot. Il fronça des sourcils, puis se leva pour allez la rejoindre. Pourquoi pas, a moins qu’elle voulait être seul. Il amena son sac a dos et bien sur son œuf. Le pauvre, il le traînait partout.


- Bonjours, est-ce que je peux me joindre a vous?

Galen parlait toujours formellement avec tout le monde, ayant été élever de cette façon. Il lui envoya un beau sourire avant de prendre place accoté d’elle. Un coup de vent souffla, faisant voler ses cheveux blanc neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Ravana Jacarta

avatar

Féminin Nombre de messages : 88
Age : 28
Race : Meresis
Elément : vent
Date d'inscription : 16/12/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Phaïstos
Statistique:
27/400  (27/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Lun 14 Juil - 19:35

Râvana l’entendit se lever doucement, une panique la gagna sans qu’elle sut pourquoi. Elle fit mine de ne pas l’avoir entendu et se reconcentra sur l’eau chatoyante. Son attitude montrait toute sa bêtise mais à vrai dire, elle s’en fichait pas mal. Elle avait toujours été mal à l’aise avec le sexe opposé. Soit elle les considérait comme ses frères, soit comme les acteurs de sa déchéance prochaine. De plus, la dernière fois qu’elle avait voulu faire des efforts avec un de ses camarades, elle en était presque venue aux mains. C’est pour cela qu’elle préférait faire comme si de rien n’était, en espérant qu’il se décourage et passe son chemin .

Et il lui parla, Râvana rougit alors jusqu’aux oreilles, ne sachant pas vraiment ce qu’elle devait faire. Elle ne pouvait pourtant pas vraiment l’ignorer. Elle déglutit difficilement, leva son visage vers le jeune homme, lui adressa un petit sourire et d’une voix timide elle prononça :

« Il n’y a pas de problème, je crois qu’un peu de compagnie ne me fera pas de mal. »

Il s’assit alors à côté d’elle, pas trop près mais assez pour sentir cette présence masculine tellement réconfortante…
Depuis combien de temps, n’avait elle pas senti la chaleur d’un homme, serré contre elle. Elle pouvait encore sentir ce contact.. Une main dans ses cheveux, une autre posée sur sa hanche, un courant électrique qui la traverse…
Malheureusement tout cela était fini et bien fini. Elle ramena ses jambes à elle et posa son menton sur ses genoux repliés. Elle en avait presque oublié le jeune homme, il semblait lui aussi perdu dans ses pensées et Râvana en profita pour l’observer à la dérobée. Il avait des traits fins et harmonieux, de longs cheveux balayaient lentement son visage. Il devait être plutôt beau garçon.
Râvana se renfrogna et observa de nouveau la surface du lac, soudain elle sentit comme quelque chose qui lui caressait la joue. Elle poussa un cri et se recula rapidement avant de se rendre compte qu’il s’agissait tout simplement d’une mèche de cheveux de son nouvel « acolyte » qui avait voyagé au gré du vent.
Devant sa bêtise, elle se mit à rire, d’une sonorité très sincère et calme. Toujours un sourire fixé sur ses lèvres elle s’approcha du jeune homme.

« Je suis désolée je manque à tous mes devoirs.. je m’appelle Râvana Jacarta et je suis élève en première année, vous aussi n’est ce pas ? »

Elle l’avait vouvoyez aussi, bien que pour elle se fut absurde puisqu’ils étaient camarades de classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/niar-f60/ravana-jacarta-t366.
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Jeu 17 Juil - 4:16

Galen avait remarqué qu’elle avait un peu paniqué et il se posa la question pourquoi. C’était rare qu’une personne ait peur d’un autre, à moins qu’il ait subie quelque chose de tragique dans son enfance. Tout fois il ne se laissa pas toucher par cela et il s’assis a côté d’elle.

Un sourire parcouru son visage quand il vit qu’elle deviens rouge, il se mit même a rire doucement. Encore une fois il ne comprit pas son comportement soudain, surtout qu’il n’avait rien fait pour le réveiller. Ok, il était un jeune homme et elle une jeune femme, alors c’était quelque chose de normal…

Après avoir prit place a côté d’elle, il se perdit vite dans ses panser. Le silence c’était vite installer entre des deux jeune gens, tout les deux perdu dans leur propre conscience, pensant a tout et a rien en même temps. Le jeune homme pensait a son dragon et a sa famille, mais surtout au corps féminin qui se tenait qu’a quelque centimètre de lui. Galen pouvait sentir son regard brûlant sur lui, le mettant un peu mal a laisse, mais il aima l’attention.

Puis soudainement elle cria et Galen sursauta de peur, prenant quelques pas de recul, se retournant vers elle, cherchant ce qu’il n’allait pas. Est-ce qu’elle c’était fait morde par quelque chose dans l’eau? Une peur inconnue animait ses prunelles de glace, se demandant ce qui se passait. En l’entendant rire, il soupira de soulagement, voyant que tout allait bien.


- Non…non, ne vous excuser pas, moi-même j’ai manquer au bonne manière. Oui je suis un élève de première année. Je viens tout juste d’arriver…

Il se mit à parler doucement de sa belle voix de miel. Puis il réalisa qu’il ne c’était pas présenter…

- Ah, je ne me suis même pas présenter…Je m’appel Galen, Galen Sphinx…

S’excusa-t-il gêner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Ravana Jacarta

avatar

Féminin Nombre de messages : 88
Age : 28
Race : Meresis
Elément : vent
Date d'inscription : 16/12/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Phaïstos
Statistique:
27/400  (27/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Mar 22 Juil - 19:50

Râvana était toujours debout le regard perdu dans le lac mais un sourire amical et jovial illuminait son visage. Elle se tourna vers le jeune homme :

« Enchantée de te connaître Galen, nous sommes sûrement à peu près du même âge alors je me permets de te tutoyer. »

Râvana se rassit à côté du jeune homme, ramena ses genoux son menton. Elle était face à lui, ses yeux laiteux semblaient transpercer le jeune homme. Pourtant cela faisait depuis quelques temps qu’elle ne discernait plus que les contours, les aspérités des personnes, des choses qui l’entouraient. Elle aurait tant aimé pouvoir discerner la nuance de ses yeux ou de ses cheveux.
Elle approcha une main vers le visage du jeune, elle savait qu’elle n’en avait pas le droit mais c’était plus fort qu’elle.

Lorsque ses longs doigts fins furent à peine à quelques centimètres de son visage, elle stoppa son mouvement et tout en fermant les yeux elle dit :

« Dis moi, t’as t’on déjà enfermer toute une nuit , seul, dans une cave sombre ; la seule chose que l’on a envi après voir le soleil, c’est de pouvoir toucher la chair familière, de pouvoir embrasser une peau souple et légèrement râpeuse, sentir des bras autour de soit et avoir le droit de ne plus penser qu’à ce contact. As tu déjà ressenti cela? J’aimerai beaucoup que tu comprennes ou du moins que tu essaies parce que pour ma part cela fait longtemps que je ressens cela. »

A vrai dire, cela faisait aussi très longtemps qu’elle n’avait plus ressenti ce désir violent pour quelqu’un. Elle se trouvait pathétique de se livrer ainsi à un parfait inconnu, seulement sur un « feeling ». Elle se maudit tout en se rendant compte de l’atmosphère mélodramatique qu’elle avait instauré entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/niar-f60/ravana-jacarta-t366.
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Jeu 24 Juil - 0:46

Galen la regardait doucement, ne sachant plus quoi panser. Sa soudaine exclamation l’avait fait sursauter et un peu détruit tout ce qu’il c’était imaginer a son sujet. Il n’avait vraiment pas panser qu’elle était se genre de jeune femme mais bon, ce n’était pas sa manière d’agir qui allait changer son comportement envers elle. Il l’aurait prit pour une jeune femme un peu plus sérieuse dans tout ses mouvements et tout ce qu’elle entreprend. Une fonceuse et non une qui se laissent guide comme un chien au bout d’une laisse. Doucement ses yeux la suivirent, bougeant avec les courbes de son corps, dévorant chaque bout de peau a découvert.

Voyant qu’elle c’était mit face à lui, il fit de même, prenant la position assise en indien. Il déposa ses mains sur ses genoux et se mit à l’examiner comme qu’elle faisait si bien. Quelque chose en elle lui donnait de l’apaisement, une sorte de sécurité. C’était rare qu’il ressentait se genre de sentiment envers quelqu’un, surtout une personne qu’il ne connaissait même pas. Il inspira un grand coup et laissa son corps relaxer, devenant moi alerte, moins prédateur.

Galen ne bougea pas d’un cheveu quand il la vit approcher sa main à son visage. Au grand contraire, quelque chose en lui voulait qu’elle le touche. Il voulait savoir ce qu’elle ressentait, ce qu’elle cachait au plus profond de son âme. Il la voulait. Sans qu’il ne le sache un désir commençait a naître a l’intérieur de lui, un désir au temps charnel que mental. Quelque chose émettait d’elle, qui l’attirait du plus profond de son âme perdue. Tranquillement dans un mouvement simple, il laissa sa joue tomber dans sa main, effleurant sa peau.

Doucement sa voix s’éleva dans le vent, soufflant près de ses oreilles, sonnant comme un tambour sous les mains d’un joueur. Sa voix l’enveloppa entièrement, le submergeant de sa douceur. Ses mots résonnèrent comme une lame contre une autre, déchaîner dans un combat sans mercis. Sa voix s’éleva a son tour, rauque, cherchant une force quelqu’conte. Puis elle se mit à sonner avec plus de fierté, mettant tout son cœur dans ce qu’il disait.


- Je comprends les douleurs de ton cœur. J’ai moi-même rêve de pouvoir retrouver ce sentiment, de m’abandonner a cette personne, de devenir sa raison de vivre, son amure. Je veux devenir son souffle et son pain…

Galen avait déjà eu la chance de goûter au corps d’une femme, de lui faire l’amour et de vraiment s’abandonner a elle. Malheureusement, elle n’avait peu faire la même chose et elle était partie dans l’ombre…

Sans savoir pourquoi il fit cela, le jeune homme s’approcha de la jeune femme et alla doucement déposer sur ses lèvres un baiser rempli d’amour. Sa main alla effleurer la peau de sa nuque, enfermant sa chevelure entre ses doigts. Ses lèvres s’amadoua et lui laissa connaître toutes ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Ravana Jacarta

avatar

Féminin Nombre de messages : 88
Age : 28
Race : Meresis
Elément : vent
Date d'inscription : 16/12/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Phaïstos
Statistique:
27/400  (27/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Ven 25 Juil - 20:33

Râvana frissonnait. Le vent agitait toujours ses longs cheveux, la joue de Galen était toujours contre sa main. Elle avait l’impression qu’ils étaient seuls au monde. Pourtant l’école et ses élèves s’affaireraient à quelques mètres de là. Il lui semblait que le temps s’était arrêté pour eux, pour cet instant qu’ils partageaient ensemble. Un réelle attraction s’était rapidement instaurée entre eux, sans vraiment qu’ils ne s’en rendent compte eux même. Pourtant il ne se connaissaient pas du tout. Il avait simplement suffit d’un geste, d’une parole, d’un mouvement pour mettre le feu aux poudres.

Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien, prête à s’abandonner toute entière sans réserve, les murailles qu’elle s’était forgée autour d’elle : anéanties. Une chaleur semblait incendier chaque parcelle de sa chair, et elle n’avait qu’une envie c’était que cet instant ne se termine jamais.

Elle le sentit alors doucement se pencher vers elle, et c’est tout naturellement qu’elle tendit ses lèvres vers celles du jeune hommes. Ce contact privilégié ave un homme, cela faisait bien longtemps qu’elle n’y avait pas goûté. Des frissons irradiaient tout son être et il lui semblait que son corps ne lui appartenait plus. Elle ne percevait plus le monde extérieur, elle était dans une bulle dont le reflet miroitait le paradis perdu et presque oublié.
Râvana se rapprocha un peu plus, tentant d’approfondir ce baiser. Elle passa les bras autour du cou du jeune homme pour l’attirer un peu plus à elle, se cambrant elle même légèrement pour que les courbures de leur corps ne fassent plus qu’un.

Un bruit d’eau qu’on remue, ce qui sembla faire émerger Râvana de la douce torpeur dans laquelle elle était plongée. Elle mit un terme , à contre cœur, à leur baiser. Elle enfouit alors son nez dans le cou du jeune homme et respira avec une certaine délectation l’odeur qui émanait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/niar-f60/ravana-jacarta-t366.
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Mer 30 Juil - 3:33

Galen se laissa allez, leur lèvres s’entremêler dans un baiser remplis d’un amour incontrôlable, aussi farouche qu’un étalon sauvage. Personne n’aurait peu deviner ou même croire qu’ils ne c’étaient jamais connue ou même croiser avant aujourd’hui, pourtant quelque chose c’était allumer entre eu et la flamme de l’amour avait jaillis comme un poisson hors de l’eau.

Le vent les entoura dans une danse de feuille et de pétale de fleurs, créant une sorte de voile. Tout doucement, les doigts du jeune homme montèrent le long de son bras, effleurant sa peau, montant jusqu’à sa nuque. Son autre main descendit pour s’arrêter a la bas de son dos, collent encore plus leur deux silhouette.

Ne pouvant se retenir, le jeune homme se mit a trembler, un long frisson avait animer sa chair. Le corps parfaitement former de sa jeune compagne avait réveiller un lointain sentiment, une excitation. Lui faisant rappeler qu’il ne devait profiter de cet instant trop longtemps sous faut de ne plus vouloir s’arrêter. Sa nature d’homme lui fit honte, se maudissant d’être stimulé par se parfait baiser.

Le goût de ses lèvres le fit tressaillir, le toucher de sa peau le fit frémir, comme qu’il aimerait pouvoir lui montré ce sentiment qui grandissait en lui comme un arbre sous les rayons du soleil. Elle était devenue son soleil, sa chaleur, son souffle… sa vie.

Malheureusement, la jeune femme défit leur baiser, laissant son nez allez s’enfouiller dans le creux de sa nuque. Il était a bout de souffle, non a cause du baiser, mais plus a cause du chamboulement d’émotion qui confus son esprit. C’était la première fois qu’il faisait se genre de chose. D’allez directement embrasser une jeune femme, surtout qu’il ne la connaissait pas. Tant pis, il l’aimait. Galen huma la délicieuse odeur de sa chevelure, fermant les yeux pendant un moment, puis il chuchota, a contre cœur.


- Je suis désolé, je n’aurais pas du.

Galen avait peur d’en avoir trop fait, même si le baiser avait dit le contraire, quelle partageait son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Ravana Jacarta

avatar

Féminin Nombre de messages : 88
Age : 28
Race : Meresis
Elément : vent
Date d'inscription : 16/12/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Phaïstos
Statistique:
27/400  (27/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Dim 3 Aoû - 20:14

Râvana était toujours blottie contre son cou, le désir qui lui avait brûlé la peau s’était peu à peu estompé, laissant place à un apaisement qu’elle n’avait pas ressenti depuis longtemps.
Elle ne savait pas quel sentiment grandissait en elle. Etait ce de l’amour ? ou un magnétisme, une puissant attraction qui les poussait l’un vers l’autre ? Le vent faisait toujours mouvoir la surface de l’eau Il faisait bon. Râvana n’avait pas envi de réfléchir, elle avait envi de prolonger cet instant jusqu’à la fin des temps.

Soudain, elle le sentit comme se redresser, une tension qui n’était pas présente auparavant s’insinua en lui et il prononça les dernières paroles que Râvana avait envi d’entendre. Celle ci se figea, il lui semblait qu’on venait de lui broyer les entrailles, qu’on lui avait assené un coup de massue sur la tête.
Elle se releva doucement, tentant de masquer la déception qui la taraudait Elle réussit à graver sur ses lèvres un pâle sourire. Emme se pencha alors vers, et déposa un léger baiser sur la joue du jeune homme et glissa au creux de son oreille :

« Ne t’en fais pas, nous avons passé un bon moment tous les deux. Il n’y a aucune conséquence à tout cela. »

Elle avait décidé de jouer la carte de l’indifférence, ne préférant pas montrer sa faiblesse.
Elle se leva et se mit dos à lui pendant quelques secondes et eut le temps de mordre ses lèvres où étaient encore gravé, comme au fer rouge, l’empreinte des lèvres du jeune homme Elle se rassit en face de lui, mais cette fois ne le regarda pas, se contentant d’observer les herbes des marais Elle soupira doucement se sentant gagner par une étrange tropeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/niar-f60/ravana-jacarta-t366.
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Mer 6 Aoû - 2:25

Galen ne c’était jamais senti aussi bien de toute sa vie. La sensation de ses lèvres sur les siennes avait été enivrante et il c’était surpris en vouloir plus, de pouvoir la goûter au grand complet et pour ça il se maudit sauvagement dans les parois de son esprit masculin. Comment pouvait-il continuer maintenant qu’il était sexuellement exciter.

Avec regret il se redressa, la cajolant moins. Il c’était excuser par simple habitude et c’était le moins qu’il puisse faire après lui avoir presque… non, sauter dessus. A ses mots il sentie un changement d’émotion drastique en la jeune femme, preuve qu’il l’avait blesser. Son cœur deviens lourd dans sa poitrine et il eu au temps mal qu’elle. Pouvait-il se permettre d’aimer? Surtout dans de temps tel. La guerre était à leur porte et il se préparait tous pour le grand combat. S’il se laissait a la jeune demoiselle et que quelque chose lui arrivait durant le combat, il ne pourrait se pardonner de ne pas avoir été a ses côté pour la protéger.

Le jeune homme allait répliquer quelque chose, au moins quelque mot pour s’explique, mais elle se pencha vers lui et lui chuchota dans l’oreille de terrible parole. Tout son intérieur s’effondra. Comment faisait-elle pour ne pas monter sa peine, tendit que lui son visage devins un miroir de sa tristesse. En se leva derrière elle, il l’entoura a la taille, ne voulant pas qu’elle parte.


Sa voix trembla d’émotion.

- Ne dit pas de telle chose. J’ai ressenti quelque chose quand nous nous somme embrasser. J’ai peu aussi ressentir ta tristesse a mes mots. Ce n’est pas ce que je voulais dire… Je suis nul avec les mots…

Il se mordit la lèvre ne voulant pas plus s’enfoncer qu’il ne l’était déjà. Galen ne voulait pas la voir partir, jamais. Son cœur lui appartenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Ravana Jacarta

avatar

Féminin Nombre de messages : 88
Age : 28
Race : Meresis
Elément : vent
Date d'inscription : 16/12/2007

|°_Dragon_°|
Nom: Phaïstos
Statistique:
27/400  (27/400)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Mer 6 Aoû - 4:02

Râvana ne voulait qu’une chose, s’enfuir, ne plus le voir, ne plus le sentir près de lui. Elle voulait réfléchir, être seule. Elle voulait aussi s’allonger sur son lit et pouvoir pleurer tout son saoul, toute sa colère, toute sa tristesse. Elle voulait le haïr mais il lui semblait qu’elle ne pouvait que l’aimer.
Elle n’avait pas fait un pas qu’il la saisissait déjà par la taille, tentant de la retenir.
Il s’excusa, et l’exhorta par les gestes à rester près de lui. Râvana ne bougeait pas, comme tétanisée. Elle ne savait plus quoi faire, ni quoi penser. Une larme glissa sur sa joue qu’elle enleva rageusement d’un revers de la main. Elle trouvait cela complètement stupide et puéril, ils ne se connaissaient pas après tout. Seulement deux heures auparavant, ils n’étaient rien l‘un pour l’autre, et maintenant ils semblait s’aimer d’un amour passionnel. A vrai dire cela l’effrayait, mais elle voulait goûter peut être une seule fois cette chaleur qui vous enveloppe et vous transporte dans un autre univers. Une drogue sans peut être les effets nocifs.

Au bout de quelques secondes voyant qu’il ne lâcherait pas prise, et que leur position avait l’air complètement ridicule, elle se tourna et se rassit. Elle ne tarda pas à s’approcher encore et à le prendre dans ses bras, elle ne tarda pas à enlacer ses jambes autour de la taille du jeune homme, lui faisant comprendre que ses attentes n’étaient pas loin des siennes. Elle le serra un peu plus fort contre elle. Elle pouvait sentir leur cœur qui battait à l’unisson.
Elle tenta de s’imprégner de ce moment, de ressentir avec un peu plus d’intensité le contact de sa peau, ou la chaleur de ses mains posées sur elle.
Par dessus son épaule, elle regarda à nouveau la surface, et il lui vint une idée.

« N’as tu pas envi que l’on se retrouve ce soir ? J’aimerai beaucoup prendre un bain de minuit avec toi. Au moins nous ne serions dérangés par personne et on serait tranquilles. »

A ces mots, elle rougit et contenta de sourire à Galen d’un air timide. Puis se trouvant complètement stupide, elle chercha quelque chose à dire ou à faire pour ne pas qu’il pense à ce qu’elle venait de dire. Elle se jeta alors sur ses lèvres avec avidité, ne pensant elle même déjà plu à ce qu’elle venait dire.

Il lui semblait que ces lèvres étaient là pour elle et seulement pour elle. Lorsqu’elle pensa aux autres filles qui avaient du l’embrasser, elle eut comme un pincement au cœur. C’était égoïste et complètement immature de penser cela mais il lui semblait qu’il ne pouvait appartenir qu’à elle et à elle seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/niar-f60/ravana-jacarta-t366.
Galen Sphinx

avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
Race : Mi enfant de l'ombre, mi humain avec une ascendance elfe
Elément : Eau
Date d'inscription : 18/06/2008

|°_Dragon_°|
Nom: Aldaric Tarjcia
Statistique:
0/0  (0/0)
Evolution: Dragon Oeuf

MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   Lun 11 Aoû - 3:18

Galen ne s’avait plus quoi dire, les mots lui échappait, ne comprenant pas pourquoi. Ses sentiments se chamaillaient dans son corps, voulant tous prendre possession de son âme. La peur prit le dessus pendant quelque seconde. Une penser lui vient en tête. Voulait-elle vraiment de lui? Puis la jalousie prit le dessus sur la peur. Une vague de chaleur le submergea. Avait-elle déjà quelqu’un? Après quelques insupportable minutes, il du reprendre le contrôle de lui-même, essayant de ne pas le laisser paraître.

La jeune femme quitta la chaleur de ses bras pour retourner s’assoire au sol. Tranquillement il la suivit, s’assoyant juste accoter d’elle, ne pouvant supporter la distance entre leur deux corps. Il la voulait de plus en plus… Son corps s’avança vers elle quand elle s’approcha de lui, tirant son corps dans ses bras, entourant sa taille de ses jambes. Il sourit, enfouit son nez dans le creux de sa nuque, humant l’odeur que dégageait sa chevelure soyeuse.

Puis a son commentaire, son idée de ce qu’il pourrait faire ce soir la. Il leva la tête la regardant dans les yeux. Une panser lui vient en tête. Allait-elle lui poser un lapin? Il retira la mauvaise image et sourit amoureusement vers elle lui répondant.


- J’aimerais beaucoup cela. J’ai toujours voulu prendre un bain en plein milieu de la nuit dans un lac, mais surtout avec la personne qui mes cher…

Il lui montra ses sentiments en mot, voulant qu’elle ne l’abandonne pas pour rien. Son regard se tourna vers le grand lac, rêvant de ses flots froid sur son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maelthra-magthere.hooxs.com/prelude-de-destinee-preparato
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trop de penser, peu de temps. (n'importe qui)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps + Alice.
» Il fait beau, mais toujours trop chaud. [Fin]
» ? J'ai fais des choses que je regrette suffisamment, suffisamment pour y penser tout le temps.?
» Comment on arrête ce truc ?! [PV : May]
» (dane) ? j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment, suffisamment pour y penser tout l'temps.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maelthra Magthere :: CORBEILLE & ARCHIVAGE :: Archivage. :: Archives :: Semaine 4-
Sauter vers: